Pourquoi prier ? Comment prier?

Pourquoi prier ?

Prier c'est d'abord se tourner vers Dieu.

Si nous ne prions plus, nous nous tournerons vers nous-mêmes.

Prier c'est nous relier à Dieu.

Si nous ne prions plus, nous demeurerons seuls, et comme il faut à l'homme un Dieu, nous nous tournons vers les idoles que Satan agite sous notre nez... l'argent, les plaisirs...

Si nous vivons loin de Dieu, progressivement nous conclurons : je vis bien sans lui.

Si nous vivons sans lui, nous l'oublierons rapidement. Si nous l'oublions, nous finirons par croire qu'Il n'existe pas, et c'est une grossière erreur.

Si nous ne "correspondons" plus avec Dieu, notre amour est en danger.

La fiancée qui reçoit de moins en moins de lettres de son fiancé sait bien que son amour est en danger.

Jésus nous apprend à prier (Evangile selon Saint Luc chapitre XI)

Il arriva, comme il était en prière en un certain lieu, lorsqu'il eut achevé, qu'un de ses disciples lui dit : " Seigneur, apprenez-nous à prier, comme Jean l'a appris à ses disciples. " Il leur dit : " Lorsque vous priez, dites : Père, que votre nom soit sanctifié; que votre règne arrive. Donnez-nous chaque jour le pain nécessaire à notre subsistance; et remettez-nous nos péchés, car nous remettons nous-mêmes à tous ceux qui nous doivent; et ne nous induisez pas en tentation. "

Et il leur dit : " Qui de vous, ayant un ami, s'il va le trouver au milieu de la nuit et lui dit :
" Ami, prête-moi trois pains, car un mien ami m'est arrivé de voyage, et je n'ai rien à lui offrir, "
et que celui-là réponde de l'intérieur : " Ne m'importune point : déjà la porte est fermée et mes enfants sont avec moi au lit; je ne puis me lever pour te donner, "

Je vous le dis, quand même il ne se lèverait pas pour lui donner parce qu'il est son ami, du moins à cause de son importunité, il se lèvera pour lui donner tout ce dont il a besoin.

Et moi je vous dis : Demandez et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l'on vous ouvrira.
Car quiconque demande reçoit; qui cherche trouve, et l'on ouvrira à qui frappe.
Y a-t-il parmi vous un père qui, si son fils lui demande du pain, lui donnera une pierre?
Ou, (s'il demande) un poisson, lui donnera-t-il, au lieu de poisson, un serpent?
Ou, s'il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion?
Si donc vous, tout méchants que vous êtes, vous savez donner à vos enfants de bonnes choses, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l'Esprit-Saint à ceux qui lui demandent. "

--------------------------------------------------- ------

Comment prier ?

Prier c'est s'arrêter. Donner du temps à Dieu, chaque jour, chaque semaine.

Dans le monde moderne, le dimanche est devenu le jour qu'on "se" réserve,le jour qui est à nous. On oublie que c'est d'abord le jour qui est à Dieu. De même il faut réserver chaque jour du temps à Dieu pour la prière.

Il faut vouloir prier, et vouloir prier c'est déjà prier.

Essayons d'être présent devant Dieu, le temps que nous avons décidé, et ne pensons pas : "Je ne sais pas prier "," Je ne peux pas prier", car accepter de toujours essayer, c'est déjà prier.

La valeur de notre prière:

De notre côté, notre prière vaut d'abord par l'effort qu'elle nous demande. Du côté de Dieu, notre prière vaut par l'action de l'esprit en nous.

Trop souvent pour nous, prier c'est demander.

Or prier c'est d'abord se présenter de façon désintéressée devant Dieu : Notre Père qui êtes aux cieux, que Votre nom soit sanctifié...

Faire confiance. Faire toujours confiance.

Nous savons que le Père ne peut pas ne pas vouloir notre bien. Nous savons que s'il n'est pas bon d'accéder à notre désir, Son amour répondra tout de même, mais différemment.

Ne rêvons pas de conditions exceptionnelles pour la prière.

Ne disons pas "si j'avais le temps!", "si j'étais au calme!", "si je pouvais me retirer dans la solitude!"...Certes mais quand bien même, le principal obstacle demeurerait : nous-mêmes, et le monde d'idées, d'images, de sensations, de passions...qui est en notre tête.

Dans la prière, nous voulons ressentir quelque chose, une émotion...

Souvent déçu, nous abandonnons tout effort : "ça ne donne rien", "j'ai l'impression de parler dans le vide", "je ne sens rien"... Sauf grâce spéciale, nous ne pouvons pas ressentir quelque chose dans la prière. Toute émotion vient des sens; or prier, c'est se mettre en présence, en contact avec Quelqu'un qui n'est pas perceptible par nos sens. Nous ne pourrons prier authentiquement tant que nous attendrons quelques plaisirs sensibles dans la prière.

Prier, c'est très souvent accepter de s'ennuyer devant Dieu.

Quand nous sommes écrasés de fatigue, lourd de responsabilités et de soucis, débordés de travail, bousculés par un horaire chargé, sollicités de tous côtés par les autres...Nous obliger à nous arrêter et démissionner totalement devant Dieu, accepter l'inefficacité humaine devant Lui, "perdre notre temps" gratuitement en Sa présence, c'est poser un acte d'offrande, de foi, d'adoration et d'amour, qui est la base de la prière.

Prions à genoux si possible !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :